Le Prieuré Un toit végétal hydraulique et connecté

Le Prieuré lance sa Toiture Hydroactive Connectée. Ce système interactif qui peut être suivi et piloté à distance, permet à la fois de végétaliser, de stocker l'eau de pluie et de la rejeter à la demande vers le réseau.

La Toiture Hydroactive Connectée (THC) est une solution limitant le ruissellement et le volume d’eau rejeté dans les réseaux en lien avec la demande des collectivités et la loi sur l’eau. Elle résout le problème de saturation des toitures végétalisées lorsque les pluies dépassent leurs capacités d’absorption et que l’évapotranspiration n’est plus suffisante. Ce système a engendré plusieurs dépôts de brevets et nécessité et un million d’euros d’investissement. Quatre années de recherche ont été menées en partenariat avec l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Lyon et le Centre d’études techniques de l’équipement (CETE) d’Île-de-France.
Ce nouveau procédé offre une capacité de stockage sur la toiture de 90 l/m2 (contre 20 l/m2 pour une toiture végétalisée classique) grâce à deux bacs superposés : 40 litres pour le bac végétalisé et précultivé Hydropack et 50 l/m2 pour le bac Hydrostock. Celui-ci est équipé de mèches en microfibre qui permettent de faire remonter l’eau par capillarité vers les plantes du bac précultivé Hydropack. Le bac de stockage comprend aussi un régulateur à microdébit assurant l’évacuation de l’eau en trop dans des proportions réglables et constantes, à un débit moyen de 5 l/s/ha qui peut monter jusqu’à 10-15 l/s/ha ou descendre à 1 l/s/ha voire être nul (zéro rejet).
Un ou plusieurs capteurs implantés sur la toiture mesurent en permanence la température et la pluviométrie, ainsi que le volume d’eau stocké dans les bacs et le microdébit. Le système se pilote à distance (via une tablette par exemple), pouvant commander l’ouverture de l’électrovanne pour irriguer ou la commande d’évacuation d’eau des bacs si un orage est attendu. A noter enfin que la capacité de stockage d’eau du bac Hydrostock permet d’élargir la palette végétale, qui s’ouvre ainsi aux vivaces.
La THC affiche un poids de 55 kg/m2 pouvant atteindre 95 kg/m2 lorsque la capacité totale de rétention des bacs est atteinte. Le surcoût comparé à une toiture végétalisée classique serait de l’ordre de 30 à 40 %. L’entretien de cette toiture doit s’effectuer deux fois par an, mais la connexion en temps réel permet le suivi régulier de ses performances et l’édition de rapports.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Carré des Jardiniers 2021

Lancement du concours du maître Jardinier 2021

Notre magazine
Equipements d'atelier

Une table élévatrice ultraplate chez MaroloTest

Robots de tonte

Chez Honda, un petit nouveau dans la famille Miimo

Organisations professionnelles

Pierre-Emmanuel Bois rejoint Inoha

Directeurs des espaces nature en ville

Pascal Goubier élu à la tête d'Hortis

Entreprises du paysage
Connaissances végétales
Démarrage à batterie Li-ion

Briggs & Stratton développe l'offre de moteurs InStart