Plante & Cité Angers réélue à la présidence de l'association

Lors de son assemblée générale qui a eu lieue le 15 avril au Palais du Luxembourg à Paris, Plante & Cité a procédé au renouvellement de son conseil d'administration. La ville d'Angers a été réélue à la Présidence.

Mercredi 15 avril, au Palais du Luxembourg, les 505 structures adhérentes de Plante & Cité ont procédé au renouvellement du conseil d’administration de l’association. Elu pour trois ans, celui-ci est composé de 35 membres issus des collectivités publiques, des entreprises, de la recherche et de la formation ainsi que des organisations professionnelles du secteur. Il a reconduit la ville d’Angers, représentée par son sénateur-maire Christophe Béchu à la présidence de l’association.
L’assemblée est ensuite revenue sur les activités 2014 et perspectives 2015, rappelant que les 12 salariés permanents de Plante & Cité coordonnent aujourd’hui une trentaine de programmes d’études et d’expérimentations validés par son conseil scientifique. Des travaux portant sur la thématique de la nature en ville, et qui sont soutenus par l’Interprofession Val’hor. Pour mettre en avant ces recherches, Plante & Cité s’appuie aujourd’hui sur son nouveau site Internet, ainsi que des publications thématiques. La dernière vient de sortir et porte sur le désherbage écologique. Son titre : « Mieux intégrer la flore spontanée en ville – Pour une approche écologique du désherbage ». Cet ouvrage, diffusée en avant-première aux adhérents de Plante & Cité, sera bientôt mis en vente.
Voici  la composition du nouveau bureau :
-  Président : Christophe Béchu, sénateur-maire d’Angers
- 1er vice-président : François de Mazières, député-maire de Versailles
- 2e vice-Président : Eric Lequertier, SAS Lequertier (entreprise de paysage)
- Secrétaire : François Colson, Professeur émérite d’Agrocampus Ouest Centre d’Angers
- Trésorier : Bertrand Martin, représentant l’Association des Ingénieurs Territoriaux de France (AITF)
- Trésorier adjoint : Marc Mouterde, représentant de l’Unep
 

Réagir à cet article