Zéro phytoL'Unep met à jour son guide des techniques alternatives

L'Unep met à jour son guide des techniques alternatives

Alors que l'entrée en vigueur de la loi Labbé s'approche à grand pas (janvier 2017), l'Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep) édite en ligne sur son site internet une nouvelle édition de son « Guide des techniques alternatives » dont la première édition remonte à 2007.

L'esprit de ce document est d'aider les entreprises à anticiper les mutations techniques et les attentes de leurs différents types de clientèles. « La décision d'interdire l'utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les espaces verts publics est légitime [...] mais elle est brutale. Dans ce contexte, nous devons trouver de nouvelles solutions, recourir aux innovations de ce domaine, éventuellement y contribuer et devenir force de proposition pour nos clients », déclare dans cet esprit Barbara Dekeyser, référente de l'Unep sur les techniques alternatives. L'ouvrage, réalisé sous l'égide de la commission Qualité Sécurité Environnement de l'Unep, permet d'appréhender les différentes techniques. Il détaille, à travers des fiches pratiques, les divers moyens de gestion ainsi que les méthodes présentées par strates d'intervention (gazon, arbre, minéral).
Extrait de cet ouvrage conçu sous forme de fiches pratiques et synthétiques.
Parallèlement à la parution du guide, l'Unep édite également quatre fiches argumentaires, réservées à ses adhérents. Trois d'entre elles aident les entreprises du paysage à fournir les bons arguments dans leur présentation des nouvelles techniques alternatives auprès des clients, que ce soient les particuliers et copropriétés, les entreprises et les collectivités. La dernière fiche est destinée au management interne de l'entreprise du paysage, afin de l'aider à préparer son équipe aux changements de pratiques.  Cliquez ici pour consulter ce document en libre accès.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Formation

Unep : un guide pour les maîtres d'apprentissage

Sondage

Villes Vertes : des chiffres parlant avant les municipales