BiodiversitéNiort élue Capitale française pour 2013

Après Grande-Synthe en 2010, Montpellier en 2011 et Lille en 2012, c'est au tour de Niort d'être élue Capitale française de la biodiversité en 2013.

Organisé par Natureparif et soutenu par le ministère de l’Écologie, ce concours a pour objectif de récompenser les collectivités locales qui s’engagent dans la préservation de la biodiversité. Cette année, le thème retenu était « L’eau, la ville, la vie ».
Le jury a notamment apprécié le dynamisme de Niort en matière de trame verte et bleue (TVB) urbaine. La ville s’est en effet engagée depuis 2010 dans un diagnostic écologique de son territoire incluant la cartographie de la TVB locale. L’identification des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques permettra d’intégrer la protection des milieux lors de la révision du PLU (plan local d’urbanisme) en 2015. Niort a ainsi la volonté de stopper l’étalement urbain en transformant l’ensemble des zones AU (à urbaniser) en zones non urbanisables.
Cette quatrième édition a également distingué Plérin (Côtes-d’Armor), dans la catégorie des petites villes, pour son travail de diagnostic de la biodiversité communale ; Lorient (Morbihan), dans la catégorie des villes moyennes, pour l’intégration de la trame verte et bleue dans son plan local d’urbanisme ; Paris (Ile-de-France), dans la catégorie des grandes villes, pour son action de protection de la ressource en eau en dehors des limites de la ville et le développement de milieux humides et de mares intra-muros ; et Brest Métropole Océane (Finistère), dans la catégorie des intercommunalités, pour son programme d’amélioration de la qualité de l’eau et des milieux naturels à l’échelle du bassin versant et de la rade. Marne-la-Vallée Val Maubuée (Seine-et-Marne) se voit décerner le Prix Natureparif, attribué à une collectivité francilienne, pour son approche paysagère innovante, et Beaumont (Puy-de-Dôme) le prix Coup de coeur du jury pour la valorisation de sa rivière et des espaces attenants.
Pour Liliane Pays, présidente de Natureparif, « le palmarès 2013 du concours Capitale française de la biodiversité démontre les avancées significatives des collectivités françaises qui agissent pour restaurer le cycle de l’eau, support essentiel de la biodiversité mais aussi de nombreux services écosystémiques ».

Réagir à cet article