NormalisationIseki France sort du plan de sauvegarde

Iseki France sort du plan de sauvegarde

La filiale du constructeur japonais Iseki, Iseki France SAS, est sortie de son plan de sauvegarde six ans avant la date initialement fixée par le Tribunal de commerce.

La société Iseki France et la société Iseki France Holding SAS sont toutes les deux sorties du plan de sauvegarde. La décision a été prise par le Tribunal de commerce de Clermont-Ferrand le 21 décembre 2016 pour
L'offre d'Iseki se développe sur le segment de marché grand public.
Iseki France et quelques mois plus tôt pour sa holding. Les entreprises retrouvent donc leur indépendance et leur liberté de gestion, six ans avant la date fixée pour Iseki France SAS et deux avant pour Iseki France Holding. Une inscription modificative au Registre du commerce et des sociétés de Clermont-Ferrand a été faite sur l'extrait d'immatriculation afin de procéder à la radiation des mentions de procédures de sauvegarde. Pour l'entreprise japonaise, qui avait repris Yvan Béal en 2014, une première étape se termine positivement. Sur l'exercice en cours 2016-2017, l'objectif de la filiale est d'atteindre un chiffre d'affaires de 65,6 millions d'euros. L'entreprise devra batailler en ces temps économiques incertains et une période électorale qui souvent n'est pas propice au commerce. « Il faudra aller chercher le chiffre d'affaires pour atteindre le budget, composer avec la prudence du réseau, proposer des alternatives afin d'aider à la vente. Pour l'instant, nous ne sommes pas en décalage avec le prévisionnel », estiment les dirigeants de l'entreprise.
Ego vient compléter Iseki, Solo by Al-Ko et les autres marques distribuées par l'entreprise.
Iseki veut notamment développer les ventes sous sa marque qui représente la majeure partie de ses activités. Pour cela, la gamme grand public a été renforcée avec des lignes de tondeuses et d'autoportées labellisées Iseki en partenariat avec le groupe Al-Ko. Des nettoyeurs à haute pression ont été rajoutés et l'offre en consommables a été développée (lubrifiants, accessoires pour débroussailleuses...). Iseki mise aussi sur les nouveaux partenariats de distribution opérationnels avec les marques Solo by Al-Ko et avec Ego sur le marché des outils à batterie. Ces marques complètent celles déjà proposées au catalogue, par exemple avec Briggs & Stratton Power Products ou avec le japonais Orec.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Tracteurs et pièces

Zetor : un accord avec TYM et un second avec Kramp

Tondeuses

Grin : un modèle tout-terrain

Salonvert

Interview de Frédéric Bondoux

Gazons

Barenbrug rachète Jacklin Seed

Organisation

Charles-Henri Jarriau dirige Ferri France

Private Equity

Avec KPS, Briggs & Stratton reprend sa liberté d'entreprendre

Vie des marques

Pubert fête ses 180 ans sur le Web

Vie des marques

Nouveau distributeur officiel de la marque Sabo en France

Marketing

Hervé Poujol rejoint Espace Émeraude et Modis