John DeereL'X950R arrive sur les pelouses

Au printemps 2014, les concessionnaires John Deere vont pouvoir lancer l'autoportée diesel à éjection arrière X950R, une machine qu'ils attendaient depuis 10 ans.

John Deere fête ses 50 ans de présence sur le marché des espaces verts. En 1963, le constructeur s’était fait connaître avec le tracteur de jardin 110. Les matériels furent diffusés en Europe dès 1973. La gamme s’est développée au fil des ans avec les tracteurs compacts, les matériels de golf en 1987, les premiers véhicules utilitaires Gator en 1988 puis les tondeuses automotrices à coupe frontale en 1992. En 1991, le constructeur américain, s’implante en Europe en rachetant l’allemand Sabo qui lui fournit le site de production de Gummersbach, toujours actifs, et la division de de tondeuses professionnelles Roberine. L’ensemble des produits conçus pour ce marché sont regroupés dans une division à part entière en 1994.
En 2010, John Deere célèbre la sortie de chaîne de production de son 500000è Gator et sa millionième tondeuse autoportée.
Depuis, la marque a lancé ses robots de tonte Tango. S'il peut démontrer ses capacités d’innovations avec de nouvelles technologies, le constructeur se devait aussi de répondre aux besoins du marché, particulièrement des demandes émanant d’Europe.
C’est chose faite. Il vient de dévoiler à Berlin à la presse européenne et à ses concessionnaires, lors d’un grand show, l’autoportée diesel à éjection arrière X900R. Cette machine, conçue aux Etats-Unis, est le fruit d’un développement dédié à l’Europe. Elle a notamment bénéficié de tests sur le terrain en France, au Royaume-Unie et en Allemagne. Elle sera proposée en quatre configurations : avec des plateaux de coupe de 122 ou 137 cm, avec un bac de ramassage de 670 litres à bennage en hauteur ou de 550 litres à vidange au sol.

L’autoportée X900R reçoit un moteur diesel Yanmar à trois cylindres de 24,3 ch (1,1 litre), une transmission hydrostatique avec des moteurs hydrauliques de roue arrière de grande cylindrée et un blocage de différentiel hydraulique.
John Deere a opté pour un entraînement de la tondeuse par cardan. Le constructeur a étudié le confort d’utilisation et sélectionné un levier hydraulique multifonction assurant  la commande du bac et du plateau mais, également, des outils à entraînement hydraulique qui pourront se monter à l’avant. Le volant est rétractable, le siège à haut dossier est réglable, l’avancement de la machine s’effectue via les pédales Twin Touch que l’on retrouve sur d’autres matériels de la marque.
Le bac arrière a fait l’objet d’une attention toute particulière pour augmenter la productivité sur les opérations de bennage. Ce matériel sera présenté par la marque lors du prochain Salonvert Sud-Est à Romans-sur-Isère avec de nombreuses autres nouveautés.
 

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Emissions

Les tracteurs John Deere passent en Stage V

Allemagne

John Deere revend Sabo à Mutares