OregonDeux outils à batterie de plus

Oregon développe sa gamme d'outils à batterie Powernow lithium-ion. Jusqu'à présent, la marque proposait une tronçonneuse, un coupe-bordures et un taille-haie. Sont lancés en complément l'élagueur sur perche 36VPS250 et le coupe-bordures 36V- ST275.

Les deux nouveaux produits, baptisés « Always Ready » sont compatibles avec les deux types de batteries de 36 Volts au lithium-ion du constructeur étudiées pour supporter plus de 1000 cycles de décharge-recharge. L’une est de 2,4 Ah et l’autre de 4,0 Ah. Les deux peuvent se ressourcer en énergie électrique avec le chargeur standard ou le modèle rapide.

Le coupe-bordures 36V-ST275
(photo de gauche) permet de faire les travaux de finition. Il se distingue par son système de coupe avancé et une tête à fil à chargement rapide. Il offre une vitesse de coupe élevée à 6 250 tr/min (mesure à vide). Le constructeur indique une autonomie de 45 minutes mesurée à vitesse maximum avec la batterie de 4 Ah. Confortable à utiliser, ce produit se commande avec un variateur de vitesse. Il offre deux options de travail, la taille et la coupe, son guide est inclinable vers le bas pour augmenter la précision. Son unité de coupe utilise les fils Oregon Biotrim + de 2 mm qui se dégradent après l’utilisation. Ce modèle est proposé chez les revendeurs au prix public indicatif de 109 euros TTC (sans batterie ni chargeur).

L’élagueur sur perche 36V- PS250 (photo de droite) permet une autonomie de travail de 500 coupes avec la batterie 4 Ah et de 325 avec le modèle de 2,4 Ah. Il offre une portée de 4 à 4,5 mètres grâce à son manche télescopique extensible de 2,2 à 3,1 mètres. Son dispositif de coupe comprend un guide de 20 cm proposé avec une chaîne Oregon 90 en 34 maillons à trait de coupe étroit Microlite 3/8’’ de 1,1 mm d’épaisseur. L’unité de coupe reçoit un graissage automatique de chaîne avec réservoir de 100 ml. Le poids de l’appareil atteint 6,1 kg (batterie incluse). Il est commercialisé au prix public TTC de 249 euros (sans batterie ni chargeur).
 

Réagir à cet article