Concours des Ronds-Points 2011Grand Prix pour Haguenau

La palme d'or de cette quatrième édition du concours est cette année décernée à la cité alsacienne d'Haguenau. La ville de Le Rheu, en Ille-et-Vilaine, reçoit quant à elle le prix du rond-point durable.

Le rond-point de Landau, à Haguenau, a été réalisé en 2011 par le service parcs et jardins et cimetières. Il présente une belle palette végétale constituée d’annuelles et de vivaces, d’arbres et d’arbustes, permettant de créer une dynamique en mariant les couleurs, les formes et les tailles. Avec cette création, Haguenau a voulu poursuivre son travail de fleurissement annuel sur le thème de la forêt, qui fait référence à l’Année internationale de la forêt instituée en 2011 par l’Unesco. La ville y souligne aussi son patrimoine de 14 000 hectares comprenant des peuplements de pins sylvestres, de chênes.
Le rond-point met en scène des personnages en bois réalisés par les menuisiers de la ville, un cheval de métal créé par les serruriers pour la partie mosaïculture et une zone minérale, issue du savoir-faire des jardiniers. La tradition est présente avec le débardage à cheval, la schlitte (une sorte de traîneau), le sciage et fendage du bois. Sur ce rond-point très animé, Haguenau a traité le sujet de l’écologie en utilisant un paillage de bois provenant de déchets de coupe et du chanvre homologué pour l’agriculture biologique. D’un point de vue éducatif, l’aménagement véhicule l’importance de la préservation du milieu forestier et met en exergue les dégâts que cause la surexploitation. Pour cette réalisation, Haguenau obtient le grand prix 2011 et gagne une tondeuse autoportée diesel Kubota GR 2100-II.

Dans l’Ille-et-Vilaine à quelques encablures de Rennes, Le Rheu, qui vient de créer un nouveau logo « Le Rheu, Cité jardin », a voulu que le rond-point de la Croix-Verte reflète son nouvel engagement. D’où une création qui fait penser au salon gastronomique « les tablées du Rheu », avec la réutilisation de pierres de schiste provenant des sols communaux et la plantation de pieds de vigne biologiques. Ce projet, réalisé par les services techniques en mars 2010 a représenté un investissement de 7 000 euros en fournitures et autant en main d’oeuvre. Le fleurissement annuel repose sur un travail en mosaïculture signant le nom de la ville puis sur l’intégration de vivaces de deux couleurs (jaune et bleu gris). Au pied des vignes, des rosiers arbustifs sont installés pour détecter les maladies. Ailleurs, ce sont les hortensias, rhododendrons et autres sujets qui dominent. Sur ce rond-point, la ville a aussi opté pour des plantations de chênes rappelant l’entrée dans la zone d’activités du Chêne-Vert, un bouleau, des pins parasols et a conservé un hêtre déjà présent.
L’aménagement paysager mêle le végétal et le minéral, qui permet de faire apparaître un dessin d’ailes de papillon. L’arrosage est apporté par deux systèmes. Sur la partie nord, un arrosage intégré apporte l’eau nécessaire par aspersion. Au sud, le vignoble est alimenté par un système goutte-à-goutte. Le lien entre les différents secteurs du rondpoint est assuré par un muret et un portail qui invite l’oeil à passer d’un endroit à l’autre. Cette réalisation donne à la ville une place de choix dans le concours 2011 avec le prix du rond-point durable sponsorisé par la société Etesia, dont le prix est une autoportée H80 en version GP.
Les autres villes distinguées sont, par ordre décroissant, Epernay (51), Massy (91), Royan (17) et pour finir deux ex aequo, Chaponnay (69) et Saint-Gilles (35).

Retrouvez l'ensemble des photos des ronds-points primés ainsi que l'article paru dans le magazine dans notre rubrique Concours des Ronds-Points.

Réagir à cet article