Palmarès des villes vertes L'Unep lance un appel fort avant les municipales

L'Unep a établi le « Palmarès 2014 des villes les plus vertes de France », dont l'analyse interpelle nos élus sur la place accordée aux espaces verts en milieu urbain, ainsi que les grands enjeux sociétaux et environnementaux qu'ils représentent.

« La réintroduction de la nature en ville est une formidable opportunité que doivent saisir les élus. Ils doivent changer leur regard sur les espaces verts : les voir comme un investissement, non comme une dépense, et faire du végétal la trame même de l’aménagement urbain, dès la phase de conception ». L’appel lancé par Catherine Muller, présidente de l’Unep, en préambule du Palmarès 2014 des villes les plus vertes de France, tombe à point nommé, quelques semaines avant les municipales.
Sous forme d’un classement établi à partir des 50 plus grandes villes de France, l’Unep montre quel est l’état des moyens mis en oeuvres pour la valorisation des espaces verts dans ces communes. Plus de 1500 données ont été collectées a travers des données publiques ou des questionnaires déclaratifs remplis par les services des espaces verts. 
Les « bons élèves » qui arrivent en tête, montrent la voie à suivre pour les villes qui tendent à devenir des « éco-cités », et ce dans plusieurs domaines : le budget réservé à la création de nouveaux espaces verts, la préservation de la biodiversité, le traitement des déchets verts, la promotion réalisée auprès du public sur les parcs et jardins, la démarche « zéro pesticides » et l’éco-pasturage ou encore la construction d’éco-quartiers.

Au palmarès général, ce sont les villes d’Angers, Nantes et Limoges qui sortent en tête du Top 10 des villes les plus vertes de France. Un sous-classement a été effectué selon 5 grands critères :
Les 10 villes disposant du plus important « patrimoine vert » accessible au public :
1. Angers  2. Limoges  3. Brest  4. Dijon 5. Caen 6. Nantes 7. Amiens 8. Créteil 9. Montpellier 10. Le Havre
Les 10 villes les plus investies dans le développement et l’entretien de leur patrimoine végétal :
1. Angers 2. Lyon 3. Strasbourg 4. Limoges 5. Villeurbanne 6. Amiens 7. Bordeaux 8. Nantes 9. Reims 10. Rennes / Tourcoing
Les 10 villes les plus exemplaires en matière de préservation de la biodiversité :
1. Bordeaux 2. Angers 3. Marseille 4. Nancy 5. Metz 6.Brest 7.Villeurbanne 8. Nantes 9. Lyon 10. Reims
Les 10 villes championnes du traitement des déchets verts :
1. Brest 2. Paris 3. Metz 4. Nancy 5. Rennes 6. Angers 7. Nantes 8. Lyon 9. Amiens 10. Bordeaux
 Les 10 villes les plus dynamiques en matière de promotion des parcs et jardins :
1. Angers  2. Nantes  3. Reims  4. Nancy  5.Creteil 6. Metz  7.Tourcoing  8. Limoges  9. Dijon  10. Lyon

5 chiffres clés sont à retenir. La somme investit en moyenne chaque année par les grandes villes pour l’aménagement et la création des espaces verts est de 5 millions d’euros, avec un budget moyen de création et d’entretien par habitant de 47 euros. La superficie moyenne d’espaces verts à laquelle ont accès les citoyens de ces villes est de 31 m². Le nombre d’arbres par personne y est de 0,2 et enfin, la surface moyenne d’espaces verts urbains est de 540 ha.
Ce comparatif permet donc de s’interroger si les moyens sont toujours à la hauteur dans un contexte où les Français, face à une urbanisation grandissante, attentent beaucoup de ces changements, comme l’attestent de nombreuses études scientifiques et statistiques. Catherine Muller précise que l’analyse n’a pas été poussée jusqu’à classer la France face à nos voisins européen mais, selon elle, un rapide aperçu montre que cela n’aurait pas été à son avantage en comparaison de pays comme l’Allemagne, l’Espagne ou la Suède…

Pour plus d'informations, un rapport est disponible sur le site de l'Unep.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Formation

Unep : un guide pour les maîtres d'apprentissage

Sondage

Villes Vertes : des chiffres parlant avant les municipales