Conseil général du Val de MarneSondes tensiométriques : des arbres suivis à la loupe...

Le département du Val-de-Marne, précurseur depuis 25 ans en matière de gestion du patrimoine arboré, possède plus de 30 000 sujets avec 200 à 400 nouvelles plantations chaque année.

Afin d’améliorer la qualité de reprise des jeunes arbres tout en rationalisant les arrosages, le service arboriculture a mené entre 2004 et 2006 une expérimentation avec le bureau d’études Hydrasol, qui s’est appuyé sur l’installation de sondes tensiométriques. Dix sites (soit 548 arbres) ont été sélectionnés avec une palette d’espèces et de conditions de plantations diversifiées. Pour chaque alignement, une partie des arbres ont été arrosés de façon systématique tous les 15 jours (100 litres d’eau par arbre, d’avril à septembre).

L'autre partie a été arrosée après analyse des mesures du potentiel hydrique du sol, pour quantifier le niveau d’humidité réel aux abords du système racinaire. Les sondes tensiométriques font réaliser des économies substantielles par baisse de la quantité d’eau (- 40%) et du nombre de passages (-44%), soit un coût d'arrosage en recul de 20 %. La reprise des arbres est proche de 100% pour les arbres suivis par tensiométrie, car les excès d’eau sont aussi néfastes que les manques !
(Crédit : Conseil général du Val-de-Marne)

Réagir à cet article