NominationGrégory Levacher directeur général de Stiga France

Grégory Levacher directeur général de Stiga France

Grégory Levacher vient d'être nommé directeur général de Stiga France. Il vient des secteurs de l'électronique grand public, de la climatisation et des appareils électroménagers professionnels.

 

Le nouveau directeur général de Stiga France, Grégory Levacher, a été nommé en juin 2019.  Il a été directeur commercial, marketing, puis directeur général dans plusieurs groupes internationaux. Juste avant de rejoindre la filiale française de Stiga il a dirigé durant presque 10 ans la France et le Benelux chez Electrolux Professional.

logo Stiga (250 x 93)En phase de découverte du marché des matériels espaces verts grand public et professionnels, le dirigeant précise que le groupe Stiga veut continuer de se développer sur ces deux piliers : ses marques Stiga pour les revendeurs et Alpina (distribution GSB et autres circuits) et son savoir-faire OEM avec ses partenaires distributeurs et constructeurs.

Pour l'année 2020, il annonce le lancement d'une nouvelle offre de produits à batterie sans pour autant que le groupe délaisse les marchés des machines à moteurs thermiques. « Une réorientation stratégique est aussi lancée par le groupe sur le marché des robots, confie aussi Grégory Levacher. Elle portera ses fruits l'année suivante (Ndlr : 2021) avec des technologies ou des options qui ne sont pas forcément celles proposées sur le marché aujourd'hui. »

L'interview complet est paru dans notre magazine Moteurs & Réseaux 69, daté octobre 2019.

 

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Emissions

Les tracteurs John Deere passent en Stage V

Consommation

Espace Emeraude propose l'investissement durable

Etats-Unis
VIDEO

Matériel & Paysage 2019 2020

Concours

Victoires du Paysage 2020 : 67 finalistes dans la course

COVID-19

Le Salon du Végétal se tiendra en février 2021

Restructuration

MTD se réorganise en Europe

Allemagne

Le salon Spoga-Gafa 2020 est annulé

Gazole non routier

CNATP : la fiscalité du GNR reportée d'un an