Cop21Un jardin plein de symboles au cœur du Bourget

Ce jardin a côtoyé les grands de ce monde lors la conférence de Paris sur le climat ! Seul espace paysager présent sur le site du Bourget acceuillant la Cop21, cette réalisation s'étalant sur 150 m² fait écho aux grands enjeux écologiques. Une belle vitrine pour le groupement Plantation Bio à l'origine de ce projet.

Seul espace vert présent lors de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique, ce jardin était logé en plein cœur de la zone onusienne de la Cop21, dans l’atrium du centre de conférences du site du Bourget. Un lieu central au carrefour des négociations entre les délégations étrangères. Ce projet de prestige nommé « Mon Jardin en Ligne » a été initié par le groupement de paysagistes Plantation Bio dont le fondateur, Bruno Carrier a œuvré pendant un an pour faire accepter et valider cette belle idée auprès des différentes autorités concernées par l’organisation de la Cop21 : ministère de l’Intérieur, ministère des Affaires Etrangères, ministère de l’Ecologie et du Développement Durable.
Sa conception a été confiée aux paysagistes Catherine Dufour et Raoul Relaye, créateurs du concept « Mon Jardin en Ligne » et sélectionnés sur une centaine de dossiers de candidature parmi les membres de Plantation Bio. Les créateurs ont travaillé avec une dizaine de partenaires pour la réalisation de cet espace, parmi lesquels l’entreprise francilienne Les Jardins de la Vallée, les pépinières Chatelain, le fabricant d’éclairages à Led Néolux, la société alsacienne Grad concepteur d'aménagements extérieurs (bois certifié PEFC), ou bien encore la Gazonnière Espace Gazon.
Cette création s’étalant sur 140 m² est composée de cinq parcelles circulaires, représentant chacune un écosystème à part entière, un microcosme reflétant la variété des paysages français, naturels ou bien façonnés par l’homme : milieu humide, paysage montagnard, terre d’ocres, lande de bruyère, Art Topiaire… Ces espaces sont entourés de bandeaux lumineux, une façon de souligner leur interconnexion, leur mise en réseau dans notre monde moderne.

Symbolique, ce jardin marque un point de départ important pour le groupement Plantation Bio qui s’engage dans une filière innovante et inédite de production de biomasse. Bruno Carrier, universitaire et chercheur en sciences économiques sur l’économie circulaire, a créée voilà tout juste un an cette société à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Spécialiste des modèles écosystémiques, sa conviction  est que les acteurs du paysage sont les plus à même, à travers la mutualisation de leurs moyens dans un réseau, de valoriser les déchets verts. Le groupement ainsi crée, qui compte d’ores et déjà 500 membres paysagistes, essentiellement des TPE et PME, met en place un système de collecte et de tri gratuit des branchages et de la tonte provenant des parcs, jardins et espaces verts. Ces déchets verts sont transformés en combustibles, des granulés dotés d’un pouvoir calorifique important, adaptés aux chaufferies biomasse. Cela, grâce à des machines utilisées localement au plus près des chantiers des membres du groupement. Plantation Bio annonce d’ailleurs courant 2016  la sortie de machines brevetées, compactes et uniques sur le marché, consommant peu d’énergie et facilitant le travail en local. Porté par ce grand projet de transition énergétique – Plantations Bio annonce déjà 7,3 millions d’euros de commandes - Bruno Carrier a été convié par la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royal à faire partie de la délégation française de la Cop21.  

Plantation Bio présente en fait une double casquette, puisque le groupement vise aussi à la mise en valeur des savoir-faire et des innovations de ses membres paysagistes en termes de création et d’entretien des jardins, comme l’illustre justement la réalisation de la Cop21. Les Jardins de la Vallée, qui a assuré sa mise en place, est une entreprise labellisée Jardin d’Excellence. Elle a été créée en 2007 par Etienne Désir à Magny–Les-Hameaux (78). Les concepteurs du jardin, Catherine Dufour et Raoul Relaye, ont quant à eux créé le concept « Mon Jardin en Ligne » en 2014, un service internet par lequel les particuliers et professionnels désireux d’aménager un jardin envoient aux paysagistes des photos et un cahier des charges, les deux créateurs se chargeant ensuite de dessiner les projets, donner les prescriptions et l’estimation des coûts. Ils comptent déjà plus d’une centaine de réalisations en France.

Photo ci-dessus : Bruno Carrier, fondateur de Plantation Bio, pose ici au centre de la photo avec Catherine Dufour, co-créatrice du jardin, ainsi que l'équipe de l'entreprise Jardins de la Vallée, lors du montage du jardin au Bourget. (Crédit des 4 photos de cette page : Yann Monel).

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Matériel compact

Deux Wacker Neuson parées pour les conditions difficiles

Équipements TP

Bobcat aiguise les outils de ses chargeuses

Magasins

EV10 Pro : un bon mix entre agricole et motoculture

Tondeuses

Makita : batteries et carter alu pour la DLM533Z

Vu à Salonvert

Infaco : gros plan sur le pack zéro phyto

Bientôt à Salonvert

AMR présente sa gamme de minipelles multifonctions

Bientôt à Salonvert

Francepower/Tech Line : un nouveau robot pour les grandes surfaces

Lancement

Nouvelle série de tracteurs compacts chez Massey Ferguson

Bientôt à Salonvert

Tracteurs Kubota : un 26 ch en entrée de gamme