PaysaliaPlus de 13000 visiteurs pour la 3ème édition

Beau bilan ! Entre le 3 et le 5 décembre, 404 exposants et 13 284 visiteurs ont été accueillis sur le salon Paysalia qui se positionne plus que jamais comme la référence nationale de la filière du paysage.

Le salon Paysalia a dépassé cette année tous les objectifs qu’il s’était fixé. Du côté des exposants, cet évènement biennal a vu le taux de participation augmenter de 32 % par rapport à l’édition 2011, avec plus de 400 exposants. Parmi eux, 25 % étaient étrangers, représentant 13 nationalités.
Concernant les visiteurs professionnels (entrepreneurs du paysage, collectivités locales, architectes, gestionnaires de golfs et terrains de sports), la fréquentation a grimpé de 30 %, dépassant les 13 000 personnes. La part des étrangers a été deux fois plus importante que la dernière fois, représentant 26 pays, en particulier la Suisse, l’Italie, l’Espagne et la Belgique, et même le Québec !
Fort de ces bons chiffres, l’UNEP, à l’origine de ce salon, et l’organisateur GL events Exhibitions ont signé un nouveau protocole de collaboration jusqu’en 2019. Ils sont accompagnés par plusieurs grands partenaires : l’AITF, Hortis, le SYNAA, la FNPHP, la FFP et le CNVVF.

Les nombreux visiteurs ont donc vécu plusieurs moments forts, tels que le Carré des Jardiniers, gagné cette année par le paysagiste Luc Echilley, le parcours Wellgreen dédié aux gestionnaires de terrains de sports et de golfs ou encore la journée des collectivités locales.

Le salon a également décerné ses trophées de l’innovation et du développement durable qui met les exposants en lumière en récompensant des produits ou services qui ont un impact positif pour l’environnement. Le Jury présidé par le Président du Conseil Scientifique de Plante et Cité, a décerné 3 prix parmi les 9 finalistes sélectionnés.
Le premier a été remporté par Pellenc pour l’Excellion 2000, une débrousailleuse professionnelle électroportative fonctionnant sur batterie lithium-ion. Ce modèle s’est distingué par son excellent équilibrage, son faible bruit (84 décibels), sa polyvalence et son mode économique qui, en réduisant la vitesse de rotation, permet un gain d’autonomie important et évite les projections.
Le deuxième a été attribué à Phyto-Valor S.A.S pour ses biogranulats, un Eco-matériau fabriqué à partir d’un mélange de fragments polis de coques de noyaux de pêches et d’abricots. Il peut s’utiliser en gravillonnage d’espaces de vie, en substitution de graviers minéraux classiques ou bien encore en paillage.
La troisième récompense est revenue à Netafim pour sa sous-soleuse, une machine automotrice innovante qui permet d’enfouir des lignes de goutte-à-goutte sur les gazons d’ornement, en creusant des tranchées par l’intermédiaire d’un soc vibrant. A la clé, il s’agit de réduire la consommation hydrique ou bien d'utiliser les eaux usées.

Réagir à cet article