Ravageurs du palmierLa lutte contre le charançon rouge devenue obligatoire

Au vue des graves préjudices causés par le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus) sur les palmiers de la région PACA, le Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche a publié cet été un arrêté organisant la lutte contre le ravageur.

L'arrêté, publié le 21 juillet 2010 au Journal Officiel, rend la lutte contre le Rhynchophorus ferrugineus obligatoire sur tout le territoire (article 1). Toute personnes physique ou morale, publique ou privée, est tenue, au vue de l'article 2, d'effectuer une surveillance des sujets lui appartenant et de déclarer toute présence du ravageur en mairie ou au service chargé de la protection des végétaux.
En cas d'infection confirmée, l'article 4 prévoit la mise en place d'un périmètre de lutte découpé en trois zones : la zone contaminée, située dans un périmètre de 100 mètres autour du sujet atteint, une zone de sécurité de 100 mètres supplémentaires et une zone tampon de 10 km.
Dans la zone contaminée et la zone de sécurité, une surveillance visuelle au minimum mensuelle doit être assurée sur les sujets sensibles (palmiers présentant un diamètre du stipe à la base supérieur à 5 cm). Des dispositifs de piégeage doivent également être mis en place sur l'ensemble du périmètre de lutte.
Une lutte à la fois préventive et curative est rendue obligatoire dans la zone contaminée. Les végétaux atteints doivent faire l'objet, sous 15 jours, d'une destruction de la partie infestée ou d'un arrachage complet. Les autres arbres doivent être traités préventivement par une combinaison d'insecticides et de nématodes.
Par ailleurs, les lieux de production, de stockage ou de mise en vente situés dans le périmètre de lutte sont tenus de placer les végétaux sensibles sous protection physique complète ou de les soumettre à des traitements préventifs.
L'annexe du document précise les conditions de mise en place des traitements.
Arrêté du 21 juillet 2010
 

Réagir à cet article