Nouvelles certifications phytosL'Unep accompagne ses adhérents

Certification individuelle de tous les applicateurs, certification de l'entreprise. Les nouvelles conditions pour appliquer des produits phytopharmaceutiques imposent des réorganisations profondes de l'activité pour bon nombre d'entreprises du paysage. L'Unep accompagne ses adhérents dans la mise en place de ces nouvelles obligations.

Le plan Ecophyto 2018 introduit une nouvelle réglementation pour le conseil, la distribution et l’application de ces produits. La première obligation qui s’impose aux entreprises du paysage, pour maintenir leur agrément d’applicateur de produits phytopharmaceutiques en cours, est de signer un contrat pour la certification de leur entreprise avant le 1er octobre 2012. Elles ont ensuite une année pour se faire auditer et certifier par un tiers habilité, après s’être mis en conformité avec les exigences des référentiels de certification. Une de ces exigences consiste ainsi en la certification des personnes en charge de l’application de produits phytopharmaceutiques. Le secteur du paysage est concerné par les certificats individuels (« certiphyto ») Travaux et Services aux niveaux décideurs et opérateurs. « Face aux interrogations nombreuses de nos adhérents, il nous est paru indispensable de les accompagner dans la mise en œuvre de la nouvelle réglementation. Depuis plusieurs années, nous les informons par le biais de flash info spéciaux sur le sujet. Cette année, avec l’entrée en vigueur des premières échéances, notre accompagnement s’intensifie » explique Christophe Janeau, secrétaire général adjoint de l’Unep en charge de la qualité, la sécurité et l'environnement.

Un partenariat avec Bureau Veritas Certification
Le 24 mai 2012, l’Unep et Bureau Veritas Certification ont signé un partenariat pour proposer aux adhérents de l’Unep un contrat de certification préférentiel avec un tarif privilégié et favoriser l’accès des entreprises à la certification en proposant un interlocuteur unique. «Avec ce partenariat, nous proposons aux entreprises du paysage une offre de certification sur tout le territoire, dans un calendrier serré, avec des auditeurs expérimentés connaissant les spécificités du secteur et les produits phytosanitaires », explique Emmanuel Audoin, chef de projet chez Bureau Veritas Certification.

Un guide technique détaillant la mise en oeuvre du référentiel de certification
L’unep, en partenariat avec l’Acta (réseau des instituts des filières animales et végétales) a également mis à jour son guide sur les bonnes pratiques d’application de produits phytopharmaceutiques dans les jardins et espaces verts. Aide à l’écriture des procédures, fiches type, questionnaire d’autoévaluation, celui-ci propose des outils pour aider les entreprises à se mettre en conformité avec les 15 exigences relatives à l’organisation générale et les 28 exigences relatives à la prestation d’application, publiées dans les arrêtés du 25 octobre 2011. Téléchargeable sur le site internet du syndicat, il est réservé aux adhérents de l’Unep. Les branches régionales de l’Unep organisent également des formations animées par l’Acta.

Réagir à cet article

Sur le même sujet