Jardiland entre dans le groupe InVivo Retail.

InVivo finalise le rachat de Jardiland

Il a fallu moins d’un an pour que le rachat de Jardiland par InVivo soit finalisé. Le groupe coopératif augmente encore sa taille déjà conséquente avec ses Gamm vert et Delbard.

Depuis l’annonce en novembre 2017 des négociations exclusives menées entre la division Retail du groupe coopératif InVivo et le fonds d’investissement L-Gam*, propriétaire de Jardiland, il ne manquait que l’apposition du sceau de l’Autorité de la concurrence pour valider l’opération. La chose est faite depuis le 24 août, elle

Yves Alexandre (à gauche) un des fondateurs de L-Gam et Thierry Blandinières le directeur général du groupe InVivo.

Yves Alexandre (à gauche) un des fondateurs de L-Gam et Thierry Blandinières le directeur général du groupe coopératif InVivo.

vient d’être annoncée par le vendeur et l’acheteur. Il s’agit de la prise de contrôle par InVivo Retail de Jardiland SAS et de l’ensemble de ses filiales et participations. L’Autorité de la concurrence a demandé à l’acheteur de s’engager à céder dans les 12 prochains mois onze de ses magasins. Pour en savoir plus, nous vous renvoyons dans l’article publié sur notre site le 17 novembre 2017 et à l’édition « papier » de Moteurs & Réseaux datée novembre-décembre (pages 8 et 9).

InVivo Retail aujourd'hui (source : Moteurs & Réseaux 54).

InVivo Retail aujourd’hui (source : Moteurs & Réseaux 54).

Concrètement, InVivo Retail et ses enseignes Gamm vert, Delbard et maintenant Jardiland devient le leader incontesté du secteur loin devant les autres. Le nouveau groupe entre dans la catégorie des poids super-lourds comme l’indiquait notre titre dans Moteurs & Réseaux. Il va pouvoir peser au niveau des achats mais aussi créer des synergies dans de nombreux secteurs, développer des concepts… Il a aussi maintenant la taille nécessaire pour aller exporter son savoir-faire hors des frontières. Une nouvelle aventure commence !

*L-Gam est un fonds d’investissement qui travaille sur le moyen-long terme en investissant dans des PME européennes. Il a été fondé en 2013 par Yves Alexandre, Ferdinando Grimaldi et Felipe Merry del Val avec le soutien de la famille princière du Liechtenstein et d’autres investisseurs familiaux européens, asiatiques et nord-américains. Il est doté de 352 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *